Fleur PELLERIN ouvre un espace contributif pour donner la parole aux internautes sur le projet d’une école de l’entrepreneuriat

 

Fleur PELLERIN, ministre déléguée chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Innovation et de l’Economie numérique, a récemment exprimé son intention de travailler à la création d’une "école de l’entrepreneuriat".


Ouverte à tous, sans condition d’âge ou de diplôme, cette école aura vocation à faciliter l’accès à la création d’entreprise de celles et ceux qui y aspirent.
Actuellement, seuls 23% des Français déclarent avoir suivi un enseignement sur l’entrepreneuriat au cours de leur cursus scolaire. Beaucoup de créateurs potentiels (jeunes, seniors, femmes, habitants des quartiers populaires) rencontrent aussi des difficultés pour accéder à la création d’entreprise et bénéficier de conseils pour s’engager dans l’aventure entrepreneuriale.
La création d’entreprise ne doit pas rester réservée à quelques-uns, et ne demeurer le projet que des seuls élèves sortants des grandes écoles de commerce.


Il faut lever les verrous de l’entrepreneuriat.
Ce projet d’école a pour objectif de répondre aux demandes opérationnelles en formation et en conseil, dont tous les créateurs et repreneurs d’entreprise de notre pays peuvent avoir besoin. Elle s’appuiera sur les acteurs de terrain et les initiatives existantes, ainsi que sur une plateforme en ligne. Elle procèdera d’une logique de partenariat public-privé et permettra des échanges d’expériences et de bonnes pratiques entre entrepreneurs.
La ministre entend construire ce projet de manière participative. C’est pourquoi elle ouvre dès aujourd’hui un espace contributif intitulé "Vos contributions pour créer l’école de l’entrepreneuriat", accessible sur le site internet du ministère du Redressement productif à l’adresse suivante :
www.redressement-productif.gouv.fr/contributions-ecole-entrepreneuriat

s'inscrire à la newsletter

e-liberal actus

illustrSoinsDent

Soins dentaires

 

La prévention et les soins reculent.

Le recours de dernière minute se généralise alors que risques et conséquences pour l'organisme sont conséquents.

 

En ligne,

l'enquête de l'URPS Chirurgiens-Dentistes LR

 

Pour identifier et améliorer l'offre de soin et la communication sur l'accès aux soins

 

Merci de participer et de diffuser le plus largement possible cette enquête autour de vous.