Cévennes : passé minier hautement toxique

w-StSeb-P1130276Les sites miniers désaffectés, abandonnés, distillent leurs poisons. Le Préfet s’est rendu le 20 août à Saint Sébastien d’Aigrefeuille. Débuts de mesures, limitées, et premières dispositions pour assainir les Cévennes vénéneuses, avant d’attaquer les gaz de schistes.

 

Un village riant du territoire des Hautes-Cévennes, autonome, qui a su drainer des acteurs économiques et affiche 500 lits d’hébergement touristique, mais où le passé distille ses poisons. Les déchets de la mine (1,2 M. de m3 de terre polluée qui remplissent une combe de 5 hectares) n’en finissent pas de polluer les sols et le Reigoux, ce ruisseau qui se jette dans le Gardon qui arrose le département. Ecoulements, ruissellements, fuites dans les nappes phréatiques,… L’eau en sortie de la combe concentre métaux lourds, plomb, cadmium et 7500 mg/l. d’arsenic au lieu des 10 mg/l. autorisés. Les mesures s’arrêtent à Générargues (17 mg/l.)…

 

Des travaux envisagés en octobre

Il aura fallu attendre que tous les recours possibles contre la société Peñarroya qui exploitait la mine tombent pour que l’Etat et l’Ademe, enfin, puissent se saisir de la question, du moins celle de l’eau. Sur la route d’accès au mur de soutènement, Patrick Jacquemin, représentant de l’Ademe, a surtout évoqué un projet estimé à 2 M€ pour capter l’eau avant qu’elle ne se charge en produits toxiques. Une première étape qui devrait être validée par la commission technique le 3 octobre (travaux fin 2014), au terme de laquelle «nous procéderons à d’autres analyses et, si besoin, installerons des stations de pompage en profondeur ».  Des avancées mesurées donc et encore ne parle-t-on pas de pollution de l’air...

 

Mines et forages

Le préfet, Hugues Bousige, a clairement posé le débat : «Ce ne peut pas être une question d’argent, pour traiter ce site, le meilleur système doit être employé. On ne peut pas prendre des mesurettes, il faut attaquer le problème sérieusement et y mettre les moyens» annonçant qu’il se battra auprès des ministères « pour ne pas avoir à y revenir ». En attendant, les habitants, selon qu’ils se trouvent en amont ou en aval, se sont adaptés, cultivent leurs « potagers de curés » (dans des cassettes hors sol) et évitent les légumes à feuilles…. Mais la problématique des anciens sites miniers est loin d’être éteinte (cf. Saint-Félix-de-Pallières, où se tiennent des soirées rave party sur l’ancien carreau de mine) d’autant que le droit minier bouge et s’adapte. Les entrechats cévenols ne sont pas finis… Entre le rapport Deroin, à venir cette semaine, d'expertise indépendante relative au permis du bassin d'Alès (gaz de schiste) et le rapport du député PS C. Bataille et du sénateur UMP JC Lenoir qui se montre plus que favorable à l’exploitation des gaz de schiste. Une fois que l’exploration aura démarré…

SV

s'inscrire à la newsletter

e-liberal actus

illustrSoinsDent

Soins dentaires

 

La prévention et les soins reculent.

Le recours de dernière minute se généralise alors que risques et conséquences pour l'organisme sont conséquents.

 

En ligne,

l'enquête de l'URPS Chirurgiens-Dentistes LR

 

Pour identifier et améliorer l'offre de soin et la communication sur l'accès aux soins

 

Merci de participer et de diffuser le plus largement possible cette enquête autour de vous.

Le mois dernier Novembre 2018 Le mois prochain
D L Ma Me J V S
week 44 1 2 3
week 45 4 5 6 7 8 9 10
week 46 11 12 13 14 15 16 17
week 47 18 19 20 21 22 23 24
week 48 25 26 27 28 29 30